La surélévation en bois : une construction souple et robuste
Démarrer mon projet
surélévation en bois

La surélévation en bois : une construction souple et robuste

Sachez que le service Permettez-moi de construire vous accompagne de A à Z dans votre procédure de permis de construire ou déclaration préalable de travaux. Réalisez vos travaux sans plus attendre !

Eliette

Par Eliette Dernière mise à jour le 21 mai 2021

Vous prévoyez de créer un nouvel espace de vie dans votre bâtiment ? Pourquoi ne pas opter pour une surélévation en bois ? Avant de vous lancer dans la réalisation de ce projet, voici quelques points à découvrir sur ce type d’extension de maison.

Sachez qu’un permis de construire ou une déclaration préalable de travaux peuvent être obligatoires pour la construction d’une surélévation. Il est important de réaliser ces démarches administratives bien en amont pour ne pas avoir de surprise. Le service Permettez-moi de construire est la meilleure solution pour avoir un dossier parfait, validé rapidement en mairie !

Les avantages d’une surélévation en bois

Par rapport aux autres matériaux, le bois permet de gagner un espace considérable dans votre nouvel espace de vie. Cependant, cela ne rend pas la surélévation en bois moins solide même si l’ossature en bois est moins épaisse.

Le bois possède une grande résistance mécanique qui lui confère une liberté de conceptions architecturales. Grâce à sa légèreté, ce matériau ne risque pas de peser sur la structure.

Pour la construction des structures porteuses, privilégiez les bois résineux pour leur solidité et leur robustesse. Pour le bardage, choisissez plutôt le douglas ou le châtaignier. Contrairement à ce que certains pensent, le bois ne prend pas feu rapidement et diffuse lentement la chaleur.

En utilisant le bois pour une surélévation de maisons, vous bénéficiez d’une importante économie d’énergie. Cela est dû à la capacité isolante de ce matériau. En étant un bon régulateur d’hygrométrie, le bois permet de balancer le taux d’humidité dans l’air ambiant. Une extension en bois ne requiert pas également un système de chauffage du fait que le bois conserve très bien la chaleur.

Le plus grand avantage d’une surélévation en bois est la rapidité de mise en œuvre. La plupart des éléments sont préfabriqués en usine. L’assemblage s’effectue en quelques jours, puis vous commencez à tout monter. La surélévation d’une maison en bois se passe en plusieurs étapes : enlèvement de la toiture, montage du plancher, assemblage des murs panneaux et pose de la nouvelle structure de la charpente.

La charte concernant une surélévation en bois

L’ajout d’un étage en bois implique la modification de la surface habitable de votre maison, voire l’aspect de votre bâtiment. Voilà pourquoi la demande d’une autorisation auprès de votre mairie est obligatoire. Si la surface de plancher de votre nouvelle construction dépasse les 20 m2, un permis de construire est indispensable.

Pour les travaux de surélévation qui se déroulent dans une zone soumise par un plan local d’urbanisme, une demande de permis de construire est obligatoire à partir d’une emprise de sol supérieure à 40 m2 Pour toutes les surélévations supérieures à 150 m2, l’intervention d’un architecte est obligatoire. Si ce n'est pas le cas, vous pouvez avoir recours au service Permettez-moi de construire. Une équipe d'expert en urbanisme s'occupe de l'élaboration de vos plans et de tout votre dossier.

Les différentes phases d’une surélévation en bois

Une surélévation en bois se déroule en de nombreuses étapes :

  • Étude de faisabilité du projet et des règles d’urbanismes : vérification de la résistance des murs, des fondations et de l’état des combles, dépôt d’une déclaration des travaux ou d’un permis de construire auprès du service urbanisme de votre ville.
  • Établissement des plans et du devis ;
  • Enlèvement de la toiture existante ;
  • préfabrication des différents éléments en usine et préparation du plancher ;
  • Création des murs et de la charpente ;
  • Pose de la couverture et des menuiseries ;
  • Pose des finitions : bardage, enduit, etc. ;
  • Réalisation de l’isolation et de l’étanchéité à l’air ;
  • Pose de cloisons ;
  • Pose d’escalier ;
  • Pose de revêtements de sols : carrelage, parquet…

Le prix d’une surélévation en bois

Le prix d’une surélévation en bois dépend de plusieurs critères.

  • L’emplacement du chantier : le prix des travaux d’extension de maison en bois est plus élevé dans les zones urbaines du fait que les propriétaires doivent encore installer des échafaudages.
  • La complexité des travaux : une surélévation en bois implique souvent l’installation d’un escalier. Celui-ci ne doit pas être trop raide pour limiter les risques d’accident des personnes âgées ou des jeunes enfants. Le nombre et le type de pièces à installer, la mise en place du réseau électrique et de la plomberie peuvent également influencer le prix d’une surélévation en bois.
  • L’intervention d’un architecte : sachez que les frais d’un architecte représentent 10 % du montant des travaux. Alors, prévoyez un budget conséquent si vous envisagez d’avoir recours aux services de ce professionnel.
  • Le choix du bois : plusieurs essences de bois peuvent être utilisées pour une surélévation de bois, notamment le sapin. Ce type de bois est moins cher, mais il ne s’utilise pas en tant que bardage extérieur. Le Douglas s’utilise aussi sur une surélévation en bois. Il résiste aux intempéries et au temps. Cependant, il demande un investissement conséquent.

D’autres paramètres sont également à prendre en compte, tels que le type de toiture, le revêtement extérieur, le type d’isolation et l’architecture de la maison. En principe, le prix d’une surélévation en bois varie entre 1 500 et 3 500 €. Pour obtenir une construction durable, confiez votre projet de surélévation en bois à un professionnel.

Projet compliqué ? Voici comment le faire accepter par votre mairie