Exemple de permis de construire extension

Nous vous présentons dans cet article un exemple de permis de construire extension. Il n’est pas évident de concevoir un dossier de permis de construire ou de déclaration préalable de travaux en béton qui sera validé par la mairie au premier coup d’oeil. Nous sommes là pour vous aider à réaliser vos projets.

Agrandir sa maison plutôt que de déménager est un choix judicieux. Si votre commune vous autorise à construire davantage sur votre terrain, une extension peut augmenter considérablement la surface de plancher de votre habitat. En effet, c’est un espace en plus à investir qui valorisera votre bien. Rappelez-vous, si votre parcelle se situe dans une commune régie par un PLU, vous pouvez construire jusqu’à 40 m2 avec une déclaration préalable de travaux. Au delà, il faudra demander un permis de construire. Si vous n’êtes pas au fait des réglementations, lisez l’article concernant le permis de construire et la déclaration préalable de travaux. S’il vous manque des informations, présentez-nous votre projet. Un expert l’étudiera gratuitement. Voyons ici un exemple de permis de construire extension.

Exemple de permis de construire extension : les plans à fournir

Pour illustrer cet exemple de permis de construire extension, nous vous présentons le dossier de Daisy et Yohan. Ce couple a choisi d’agrandir son bien par une extension plain-pied.

Tout d’abord, il est obligatoire de fournir un plan de situation du terrain afin d’identifier les règles d’urbanisme applicables au projet. Ce plan est nommé PCM1 pour un permis de construire et DP1 pour une déclaration préalable de travaux.

Exemple de permis de construire extension plan de situation
Plan de situation

La PCMI2 ou la DP2 est un plan de masse ‎ de la construction à édifier ou à modifier. Cette vue aérienne montre les bâtiments existants sur le terrain ainsi que ceux à édifier. Concernant le projet de Daisy et Yohan, il fallait démolir en amont une extension déjà présente. Un plan de masse de la démolition a donc été réalisé.

Exemple de permis de construire extension plan de masse 1
Plan de masse avant projet
Exemple de permis de construire extension plan de masse 2
Plan de masse après projet

Le plan de coupe PCMI3 ou la DP3, est une vue de profil de votre terrain et de vos constructions.

Exemple de permis de construire extension plan de coupe 1
Plan de coupe avant projet
Exemple de permis de construire extension plan de coupe 2
Plan de coupe après projet

Élément très important lors de la constitution de votre dossier : les plans de façades . PCMI5 ou DP4, ces plans permettent d’apprécier l’aspect extérieur des constructions ainsi que leurs hauteurs. Il est recommandé de fournir deux plans de façade : l’un décrivant l’état actuel de votre habitat et un second exposant votre projet. Il est conseillé également d’illustrer l’ensemble des façades.

Exemple de permis de construire extension plan de façade 1
Plan de façade avant projet
Exemple de permis de construire extension plan de façade 2
Plan de façade après projet

Soignez la modélisation 3D de votre projet. Inséré dans son environnement, il permettra à l’administration de visualiser clairement son impact.

Exemple de permis de construire extension insertion projet
Modélisation 3D du projet

Une aide précieuse pour votre permis de construire

Avec cet exemple de permis de construire extension, nous avons vu les principales pièces à concevoir lors de la constitution de votre dossier. Pensez aussi à joindre des photos de votre habitation et de l’environnement dans lequel elle se situe.

Selon la nature de votre projet et l’emplacement de votre maison dans votre commune, d’autres pièces vous seront demandées.

Nous comprenons qu’il n’est pas évident de concevoir des plans et des insertions 3D de qualités qui permettront à votre mairie de valider votre projet sans demander de pièces complémentaires. Permettez-moi de construire a été conçu pour vous. Parlez-nous simplement de votre projet, un facilitateur se chargera du reste. À très vite 😊