L’heure est à la prévention et aux changements d’habitudes vis-à-vis de notre douce planète. Que ça soit dans notre vie quotidienne ou grâce à des associations, chaque geste compte. Mais on en oublie parfois que notre maison peut, elle aussi, être mieux adaptée à son environnement. Nous avons donc décidé de vous en apprendre plus sur les différents types de maisons écologiques ! Vous pourrez vous en inspirer pour vos futures constructions et, ainsi, faire plaisir à Mère Nature !

Le bâtiment à basse consommation (BBC)

Commençons tout d’abord par le label BBC ! Créé en 2007, il demande aux ménages, voulant l’obtenir, de baisser leur consommation énergétique afin de réduire les émissions à effet de serre. Ce label exige, auprès des bâtiment neuf, une norme énergétique de 50kWh au mètre carré et par an. En ce qui concerne les bâtiments déjà existant, ils doivent être inférieur à 50% vis-à-vis de leur consommation actuelle. Pour bénéficier de ce label, on prend en compte son chauffage, sa climatisation, l’éclairage, l’eau chaude sanitaire et la ventilation. Petit avantage, vous bénéficierez d’une taxe foncière moindre et ferez plaisir à votre environnement, alors autant en profiter ! Cependant, d’autres normes plus exigeantes ont été mises en place afin de prendre soin de notre planète. Si vous voulez aller plus loin continuez votre lecture, on vous livre les secrets d’une maison plus verte !

Types de maison écologique : le bâtiment basse consommation
Types de maison écologique : la maison bioclimatique
@maison.com

La maison Bioclimatique

On ne peut réellement définir une maison bioclimatique avec un exemple spécifique. Le but de ce type de maison écologique est de s’adapter à son environnement, ses avantages et ses inconvénients ! Sa seule source d’énergie repose sur les conditions climatiques extérieurs, il est temps de vous séparer des vos systèmes de chauffages et climatisations ! Il faut impérativement prendre en compte l’environnement, les matériaux et l’orientation de la maison avant de commencer vos travaux. Vous devez résister au froid de l’hiver comme à la chaleur de l’été sans utiliser des technologies nocives pour la planète. Oubliez donc les fenêtres et les pièces de vies côté nord. L’orientation côté sud avec de grandes fenêtres isolantes est primordiale afin de profiter de la chaleur du soleil. Et surtout, utilisez des matériaux écologiques ! Le chanvre ou la ouate de cellulose pour votre isolation et du bois ou de la terre cuite pour les finitions sont très appréciés. À vous de trouver les bonnes astuces afin de profiter d’un confort thermique en accord avec ce principe de maison bioclimatique. Maintenant, il ne vous reste plus qu’à vous lancer !

La maison passive

Trois critères sont nécessaires pour que votre maison soit considérée comme passive. Dans un premier temps votre besoin d’énergie final ne doit pas dépasser 50kWh au mètre carré, par an. Ensuite, votre étanchéité d’air doit être à n50 < 0,6 h-1. Et pour finir, votre besoin en chauffage doit être inférieur à 15kWh par mètre carré à l’année. De plus, vous devrez respecter certains principes tels que renforcer l’isolation en supprimant les ponts thermiques et limiter les appareils ménager. Sans oublier d’installer une ventilation à double flux qui permet un renouvèlement de l’air de manière plus naturel ! Favorisez, tout comme pour la maison bioclimatique, des fenêtres côté sud afin de capter la chaleur et la restituer dans votre maison. Tout ce qu’elle produit, elle le recycle ! Pour ce genre d’habitat, il est préférable d’opter pour une architecture simpliste afin d’éviter au maximum un effet dit « énergivore ». Mais après tout, pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple et mieux ?

Types de maison écologique : la maison passive
@modernhomedesign
Types de maison écologique : la maison positive

La maison positive

Le maître mot de ce genre d’habitation écologique ? L’autonomie ! La maison positive voit plus loin et plus sain. Elle produit elle-même son énergie (si ce n’est plus) pour satisfaire toute la maison et ses habitants. Pensez donc à vous munir de technologies adapter aux énergies renouvelables, tout comme la maison passive. Panneau solaire, pompe à chaleur, récupérateur d’eau de pluie, et on n’en passe, sont à votre entière disposition pour faciliter la transition écologique de votre maison. Cependant, il ne faut pas la considérer comme étant auto-suffisante 24H/24H. Il n’est pas s’en risque que vos panneaux solaires ne produisent plus d’énergie à cause d’une averse ! Mais pas de panique, une fois le soleil revenu, il est fort possible de stocker le surplus d’énergie non-utilisé. En ce qui concerne les matériaux, vous n’êtes pas restreint, tant qu’ils sont écologiques et naturels. Mais pour ce qui est de l’architecture, ne voyez pas trop grand et trop compliqué ! Vous devez vous adapter à votre environnement, les avantages et inconvénients climatiques et au type de terrain.

Après ces quelques explications, il ne vous reste plus qu’à construire votre propre type de maison écologique ! L’innovation est parfois source d’inspiration, n’hésitez pas à vous renseigner sur les nouveaux matériaux et outils de construction favorisant l’environnement. Cassez enfin le cliché qui émet l’idée qu’une maison écologique n’est pas accessible pour tous et lancez-vous !

Attention : vous aurez besoin d’une autorisation d’urbanisme pour la construction de votre maison. Et pour que votre projet de vie se fasse le plus rapidement et efficacement possible nous vous proposons un service de permis de construire en ligne ! Décrivez-nous votre projet, un expert en urbanisme et un facilitateur prendront en charge votre demande de permis de construire ! 😊