photo calcul de la surface de plancher

La surface de plancher est une des surfaces réglementaires prise en compte par les services d’urbanisme. Il est important de la définir précisément car celle-ci permettra, en plus de votre localisation, de définir le type d’autorisation que vous devez obtenir.

Comment calculer la surface de plancher ?

La surface de plancher correspond à la somme des surfaces de chaque niveau. Les surfaces des niveaux doivent être prises au nu intérieur des murs, c’est-à-dire sans l’épaisseur des murs extérieurs mais en tenant compte des cloisons intérieures.

Pour terminer le calcul de cette surface, vous devez y déduire :

  • Les surfaces des trémies d’escalier (cela correspond à la surface de vide dans le plancher)
  • Les surfaces qui se situent sous une hauteur sous plafond d’ 1,80 m. Par exemple, dans les pièces situées sous les toits ou dans les combles ainsi que sous les escaliers.

Vous ne devez pas pas prendre en compte dans le calcul de cette surface :

  • Les caves et les celliers, sauf si la hauteur sous plafond est inférieure à 1,80 m
  • Les embrasures de portes et fenêtres extérieures

Surface de plancher et autorisation d’urbanisme

Cette surface est nécessairement à prendre en considération lors du dépôt d’une demande d’autorisation d’urbanisme en mairie. De plus, pour toute surface de plancher finale supérieure à 150 m2, le recours à un architecte est obligatoire pour les demandeurs de permis de construire.

 

À noter : Le gouvernement a créé une fiche d’aide pour calculer la surface de plancher, mais également la surface taxable.

Nous savons chez Permettez-moi de construire qu’il est difficile d’obtenir un permis de construire ou une déclaration préalable de travaux. C’est pour cette raison que nous avons bâti un service pointu, pour vous, afin que vous obteniez facilement et rapidement votre autorisation. Parlez-nous simplement de votre projet, on se charge du reste 👇🏼