zone naturelle du PLU

Il est impératif de consulter le Plan Local d’Urbanisme (PLU) de votre commune avant d’élaborer tout projet de construction, de rénovation ou d’aménagement extérieur. Vous trouverez dans ce document les différentes règles régissant votre commune d’un point de vue urbanistique et esthétique. Le PLU divise votre commune en différentes zones afin de délimiter les zones urbaines (zone U et AU), les zones réservés à l’agriculture et les zones naturelles à préserver. Voyons à présent ce qu’est la zone naturelle du PLU et ses principes de constructibilité. 

Qu’est ce que la zone naturelle du PLU ?

La zone naturelle du PLU est connue sous l’abréviation « zone N ». Cette zone correspond aux secteurs naturels et forestiers de votre commune. La vocation de ces zones est de conserver la qualité des espaces ainsi que leurs exploitations diverses. D’un point de vue esthétique, historique et écologique.

Construire dans une zone naturelle du PLU

La zone naturelle de PLU est constructible sous réserves :

Les constructions et installations nécessaires à l’exploitation agricole et forestière peuvent être aménagés. Aussi, les infrastructures dédiées aux services publics dès lors qu’elles ne portent pas atteintes à l’activité de la zone. On parle également de construction démontables et aires d’accueil.

Si votre maison se situe en zone naturelle du PLU, votre commune peut autoriser la création d’une extension sous réserve du respect total de la qualité paysagère du site.

Retenez que la zone naturelle du PLU est une zone sensible et préservée. Les constructions et installations sont limitées et doivent être en accord avec la qualité du site. Si vous rencontrez des difficultés face aux différentes zones du PLU, adressez-vous à un expert projets habitants. Il répondra à toutes vos questions. 👇🏼