extension de maison avec terrasse

8 conseils pour agrandir sa maison !

Agrandir sa surface habitable, augmenter la valeur de votre bien… Solution pratique et efficace sans déménager, créer une extension permet de moins se sentir à l’étroit dans son petit chez soi. Voici notre guide complet et nos conseils pour réaliser vos travaux. Sachez aussi que nous pouvons vous aider dans l'élaboration de votre dossier de permis de construire.

Eliette

Par Eliette Dernière mise à jour le 07 avr. 2021

1er conseil : se renseigner sur la loi de la transition énergétique 

Pour commencer, vous ne devez pas ignorer que la France s’est engagée à diminuer de 40 % ses émissions de gaz à effet de serre et de 30 % sa consommation d'énergies fossiles à l’horizon 2030. Le but est de lutter contre les dérèglements climatiques et réduire sa facture énergétique. De fait, le secteur du bâtiment et du logement sont des domaines d'intervention. Si vous souhaitez agrandir, il faudra respecter la réglementation thermique RT2012 ou si vos travaux ont lieu l’année prochaine, la réglementation thermique RT2020 (elle rentre en vigueur en janvier 2021).

2ème conseil : se renseigner sur les aides 

Il faut savoir que pour les travaux d’amélioration et de transformation qui incluent des travaux énergétique, vous pouvez bénéficier d’aides. Elles dépendent de la nature des travaux et des performances des matériaux utilisés. En voici la liste : 

  • Vous pouvez contacter l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat (Anah) qui se base sur vos ressources pour vous verser une aide. Ces primes peuvent vous être versées selon plusieurs critères : le logement doit avoir été construit depuis plus de 15 ans et les revenus ne doivent pas dépasser un certain plafond.

  • Ensuite, vous pouvez avoir l’éco-prêt à taux zéro, il s’adresse à tout propriétaire d’un logement utilisé comme résidence principale et construit depuis 2 ans, sans condition de ressources pour financer des travaux d’amélioration de la performance énergétique.

  • Il existe également le crédit d’impôt, un dispositif fiscal uniquement réservé aux travaux d’agrandissement qui favorisent l’amélioration énergétique. Les travaux doivent être réalisés par un professionnel dans un logement ancien de 2 ans. Le bénéfice du crédit d’impôt est conditionné par rapport à la qualification de l’entreprise qui réalisera les travaux. Elle doit être titulaire du label RGE “Reconnu Garant de l’Environnement”.

  • Les CEE ou Certificats d’Économie d’Énergie est une aide qui soutient les particuliers faisant des travaux favorisant le développement durable. Les personnes éligibles peuvent recevoir plusieurs centaines d’euros sous forme de subvention. En plus, ce certificat d’économie s’applique aussi au domaine résidentiel, tertiaire, industriel, agricole et public.

  • Vous pouvez aussi obtenir le soutien des collectivités, le conseil Régional et Général cherchent activement à lutter contre le réchauffement climatique. En complément des aides de l’État et de l’Anah, les aides des collectivités locales donnent également un coup de pouce lors de la réalisation de travaux énergétique. Elles permettent notamment de financer les diagnostics énergétiques, l’étude de maîtrise d’ouvrage ou encore d’études thermiques ciblées. 

3ème conseil : connaître les différents types d’agrandissement de maison

Les types d’extensions

Agrandir sa maison offre de nombreux avantages. Vous pouvez gagner une pièce ou deux sans déménager. A la revente, votre bien aura une plue-value et vous pourrez éviter les frais de notaires applicables lors de l’achat d’une habitation plus grande. Plein d'opportunité s’offrent à vous pour agrandir votre maison. 

L’agrandissement avec une extension

L’extension de maison est une nouvelle pièce qui doit communiquer directement avec votre maison par des ouvertures déjà existantes ou créées pour l’occasion. Vous pouvez par exemple ajouter un étage, prolonger des espaces existants à l’intérieur de votre habitation.

extension de maison en zinc permettez-moi-de-construire

La création d’une véranda 

Tout droit venue d’Inde, la véranda est une pièce à la mode pour les habitations occidentales. La véranda est une pièce supplémentaire qui vous permet de profiter de vos extérieurs en hiver, tout en étant au chaud. Elle peut faire office de sas d’entrée, d’abri piscine ou même de serre. Emplacement et matériaux bien choisis, la véranda peut rehausser le charme de votre habitation. En plus, c’est un espace de vie qui offre beaucoup de luminosité à vos intérieurs.

extension type véranda avec fenêtres

La création d’une verrière

La verrière se rapproche de la véranda mais ici, il s’agit d’une ouverture vitrée, installée sur la façade de votre habitation. Elle fait corps avec la maison. Très lumineuse, elle est idéale pour y installer un salon ou une cuisine ouverte.

extension type verrière vu de l'intérieur de la maison

La surélévation de maison

Cette méthode d’extension est un aménagement de l’espace habitable sous votre toit, sans modifier l’emprise au sol de votre habitation. Lorsque l’aménagement de combles est impossible, rehausser la toiture peut être la solution pour aménager cet espace vide.

surélévation de maison modern

L’aménagement des combles

Si votre maison possède des combles perdues, en bois ou en métal, que la pente du toit est supérieure à 30 º et que la hauteur de sous plafond est de 1,80 m minimum, vous pouvez aménager vos combles et gagner de l’espace. A ne pas confondre avec le grenier qui est située sous les combles, vous pouvez cumuler les deux et  gagner en surface habitable.

aménagement des combles, grandes fenêtres sur le toit

4ème conseil : s’inspirer des matériaux tendances 

Faisons maintenant un point sur les types de matériaux que vous pouvez utiliser pour vos travaux. Voici notre sélection d’inspiration pour les différentes extensions que l’on vous a présentées.

Pour l’extension vous pouvez selon le style de votre maison vous avez le choix entre le bois, l’acier, le parpaing.

  • L’extension en bois est très esthétique. Matériau très malléable, il offre une grande possibilité de design. Choisissez le en bois brut, en bois vernis ou encore en bois peint. Le bois peut s’allier avec différents matériaux comme du verre par exemple.

extension en bois

  • L’extension en acier, matériau réputé pour sa solidité est aussi très résistant à l’humidité et à l’abrasion. Ce modèle s’adapte à toutes les habitations et à d’autres matériaux comme le bois ou encore le béton. 

extension de maison en acier

  • L’extension en parpaings est idéale quand l’habitation est faite de briques ou de parpaing. Solide et esthétique, c’est un matériau très facile à travailler. Comme l’acier, le parpaing résiste à la plupart des catastrophes naturelles.

extension de maison parpaings

Pour la véranda, c’est le choix du verre qui sera déterminant. Si vous le choisissez trop épais, il risque de bloquer la lumière et si vous le choisissez trop fins, il ne vous protégera pas des variations thermiques. Pour sa structure, vous pouvez vous tourner vers : 

  • Le bois, qui confère un certain style à votre extérieur.

jolie véranda en bois

  • L’aluminium, c’est le matériau choisi pour 90 % des vérandas. Il résiste bien aux intempéries et garantit une isolation maximale. De plus, vous pouvez choisir de l’aluminium dans un large choix de couleur.

véranda moderne en aluminium

Crédit : © Gustave rideau - Garnier studios

  • L’acier pour une véranda est souvent utilisé pour apporter un effet atelier.

véranda en acier qui apporte un effet atelier

  • Le PVC, certes de moins en moins employé, est l’alternative la  moins chère des vérandas.

véranda morderne en pvc blanc, vue du salon

Pour la verrière, différents styles s'offrent à vous : en étoile en demi-lune, ovale, ronde, les verrières épousent vos bâtiments. 

  • L’acier est le matériau phare pour les verrières à l’ancienne, victorienne ou encore d’art nouveau. Cependant l’aluminium s’impose de plus en plus avec les obligations des normes thermiques

verrière en acier qui apporte un effet ancien

  • L’aluminium que vous pouvez laquer en blanc, rouge, gris etc pour un rendu plus design.

verrière en aluminium vu du salon

  • Le fer forgé qui fera comme pour la véranda, un style atelier pour un côté bohème. Ici la couleur conseillée est le noir mais l’effet rouillé devient très tendance également.

véranda en fer forgé style bohème

  • Le zinc est un matériau contemporain qui donne un style industriel à votre verrière.

verrière en zinc sur une maison en pierre

  • Plus rare, il existe aussi des verrières en bois ou en PVC.

verrière en bois, vue de la cuisine

Les matériaux pour la surélévation de maison : 

  • On retrouve comme pour les autres types d’extensions l’acier. Très moderne et écologique sa finesse permet d’ajouter de belles baies vitrée ou grande fenêtres à votre surélévation.

surélévation de maison en acier

  • Le bois, matériau toujours très tendance et léger pour les extensions.

surlélévation de maison en vois, maison moderne.

  • Le béton, un basique très solide et qui dure dans le temps. Cependant c’est un matériau lourd qui peut nécessiter un renforcement de la structure existante.

surélévation en béton blanc sur une maison de pierres

  • Une alternative du béton classique existe. Il s’agit du béton cellulaire qui est beaucoup plus léger et qui vous évitera de potentiels travaux de renforcement.

    Enfin, pour l’aménagement des combles, voici une liste d’inspiration pour le cheminement de vos travaux.
  • Faire un dressing :

  • Faire un petit coin de repos, bibliothèque...

aménagement des combles en bibliothèque, pièce de repos

  • Aménager ses combles en suite parentale...

aménagement des combles en suite parentale

  • Une salle de bain...

aménagement des combles en salle de bain

  • Faire un bureau pour travailler dans le calme

Pour commencer, l’isolation est très importante. L’objectif est de viser une résistance thermique élevée pour l’hiver et l’été. 

Vous aurez le choix entre ces techniques d’isolation : 

  • La laine à dérouler, séduit par sa manipulation facile. Il suffit de la dérouler et de la découper quand il faut. C’est son épaisseur qui détermine son niveau de résistance thermique.
  • La laine soufflée est recommandée pour les combles perdus ou inaccessibles car elle permet d’isoler les moindres recoins. 
  • La laine de verre, isole tant les combles que les sols et cloisons. Elle séduit pour son rapport qualité/prix.
  • La laine de roche est très bien pour s’adapter aux formes de combles particulières.
  • La laine de bois, dure dans le temps et est écologique.
  • Il y a également le polystyrène expansé qui s’achète sous forme de plaques. Il respecte l’environnement.
  • Le polyuréthane est très étanche et résistant. Il s’achète également en plaques.

Les isolants naturels et écolos : 

On retrouve le chanvre. Il s’utilise de la même façon que la laine de verre ou de roche.

  • Le textile recyclé, très apprécié en ce moment pour la seconde vie qu’il apporte. Comme son nom l’indique, cet isolant est créé à partir de textiles recyclés, mélangés avec des fibres en polyester pour qu’il soit compact. 
  • La ouate de cellulose, qui est cette fois-ci fabriquée à partir de papiers et journaux recyclés. Elle est plutôt utilisée pour les combles perdus.
  • La laine de mouton, utilisée brute ou mélangée à des fibres synthétiques. Elle est résistante au feu, rongeurs et insectes. 

Aménager ses combles peut-être aussi l’occasion de refaire sa toiture. Voici une sélection des revêtements tendances : 

  • Les tuiles et ardoises, très répandues, elles diffèrent selon les régions et font leurs preuves avec une durée de vie de minimum 100 ans. La bonne alternative si vous souhaitez être tranquilles. 
  • Les toitures en métal, que ce soit en zinc, cuivre ou aluminium, étanches et résistantes elles apportent un coté moderne à tous les styles architecturaux. 
  • Un succès grandissant, les toitures terrasse. Elles offrent des m² supplémentaires, on peut y imaginer un salon de jardin par exemple. 
  • Le bois, qui permet une isolation thermique optimale.

Passons aux toitures écologiques :

  • Les tuiles photovoltaïques sont non seulement trois fois plus solides que les tuiles classiques mais convertissent l'énergie des rayons du soleil en électricité.

Si l’aménagement est total, vous pouvez aussi être amené à choisir des fenêtres. En effet, elles apportent 40 % de lumière supplémentaire. 

Voici notre sélection : 

Le très célèbre velux, disponibles en différents matériaux et qui possède plusieurs types d’ouvertures : 

  • L’ouverture par rotation, la barre d’ouverture étant située en haut, il y a moins de chance pour que des enfants puissent l’atteindre. 
  • L’ouverture par projection, lors de son ouverture la partie inférieure de la fenêtre est poussée vers l’extérieur. 
  • L’ouverture latérale dotée de charnières sur le côté. Elle s’ouvre comme une porte en poussant vers l’extérieur.

Pour les matériaux, pas de surprise on retrouve les basiques : 

  • La fenêtre en PVC, qui représente 60 % du marché en matière de volume. Très isolant que ce soit pour les changements de météo ou le bruit, elle est aussi disponible à un prix très attractif.
  • La fenêtre en bois, qui apportera un côté très esthétique à vos fenêtres. Pour un style contemporain ou plus classique. 
  • La fenêtre en aluminium, design et disponible en plusieurs couleurs résiste très bien au temps et ne nécessite aucun entretien. À noter que l’aluminium est totalement recyclable, vous ferez donc un bon geste pour l’environnement.
  • La fenêtre en matériaux mixtes. Vous pouvez en effet choisir deux matériaux pour vos fenêtres par exemple du bois pour l’intérieur et de l’aluminium pour l’extérieur. Elles sont cependant plus onéreuses que les fenêtres classiques. 

5ème conseil : le permis de construire et la déclaration préalable de travaux

Pour une maison située dans une zone avec un plan local d’urbanisme

Des autorisations sont nécessaires si vous souhaitez agrandir votre maison de plus de 40 m² si vous êtes situé dans une zone dotée d’un PLU. Si la surface totale fait 150 m², un permis de construire sera obligatoire. 

Une déclaration préalable de travaux suffit pour les extensions de moins de 40 m² si la surface ne dépasse pas les 150 m².

Pour une maison située dans une zone sans plan local d’urbanisme

Si vous n’êtes pas dans une zone PLU, vous devrez forcément avoir recours à un permis de construire pour toutes les extensions de plus de 20 m². Pour une surélévation, vous devrez vous renseigner auprès du service d’urbanisme de votre commune.

6ème conseil : déclarer l'achèvement des travaux

Après vos travaux, vous devez déclarer l’achèvement et la conformité de vos travaux auprès de la mairie de votre commune. La mairie aura le droit de contrôler sur place vos travaux dans un délai de 3 mois à partir de la date de réception de la déclaration. Jusqu’à 5 mois si le contrôle est obligatoire (si vous êtes inscrit au titre des monuments historiques, dans un secteur sauvegardé ou couvert par un plan de risques naturels).

7ème conseil : les prix au m² pour agrandir sa maison

Pour l’extension : 

  • en bois il faudra compter entre 850 à 1500 euros en moyenne

  • en acier il faudra débourser entre 1700 à 3200 euros en moyenne

  • en parpan-ing il faudra débourser entre 1200 et 2500 euros en moyenne

Pour les vérandas :

  • Pour le bois, en moyenne le prix au m² sera entre 800 à 1700 euros

  • Pour l’aluminium il faudra compter 900 à 1100 euros.

  • L’acier coûtera 2000 à 2500 euros le m².

  • Le PVC, le moins cher, vous coûtera 750 à 1000 euros.

Passons aux prix des verrières : 

  • La verrière en acier, coûtera entre 400 et 1000 euros.

  • La verrière en aluminium coûtera entre 500 et 700 euros pour les modèles de base.

  • La verrière en fer forgé coûtera entre 1200 à 1800 euros.

  • La verrière en bois va vous coûter entre 500 et 1000 euros.

Pour les surélévations : 

  • Une surélévation en acier coûte en moyenne entre 1700 et 3100 euros. 

  • Pour le bois, il faudra compter entre 600 et 2000 euros.

  • Le béton basique quant à lui coute entre 1550 à 2000 euros.

  • Concernant le béton cellulaire, il est plus élevé que les matériaux traditionnels, entre 1900 et 3000 euros.

Pour l’aménagement des combles : 

  • Le prix d’une isolation de comble par l’intérieur est entre 20 et 50 euros le m².

  • Par l'extérieur, il faudra débourser en moyenne 100 à 120 euros le m².

Prix pour refaire sa toiture :

  • Pour les tuiles classiques il faudra débourser entre 30 à 80 euros le m².

  • Les tuiles en ardoises coûtent entre 70 et 120 euros le m².

  • Le bois coûte entre 30 à 100 euros.

  • Les tuiles les plus chères sont les photovoltaiques, entre 900 et 2000 euros selon le fabricant. Un investissement qui vous le rendra en vous faisant économiser beaucoup d’énergie. 

Dernier conseil : s’entourer de professionnel 

Selon votre projet, avoir recours à des professionnels pour vous accompagner est vivement conseillé pour le bon déroulement des travaux. Permettez-moi de construire est un service qui étudie votre projet dans le respect des règles d'urbanisme. L’équipe met tout son savoir-faire pour vous garantir l’obtention de votre permis de construire ou déclaration préalable de travaux.