extension de maison moderne en bois

Conseils pour réussir son extension en bois

Solide, chaleureux et naturel, le bois répond parfaitement aux besoins d’un projet d’agrandissement. Une extension en bois est une perspective avantageuse. On se charge du dossier de demande d'autorisation d'urbanisme pour vous.

Eliette

Par Eliette Dernière mise à jour le 09 oct. 2020

Une extension en bois, un projet judicieux

Choisir une extension en bois offre de nombreux atouts aux habitants d’une maison bois. Elle fait profiter d’un agrandissement durable et esthétique. C’est une belle opportunité en matière de créativité. 

En effet, le bois est une matière souple, il est facile à manipuler et fait le bonheur des constructeurs. Il se prête à toutes sortes de design. Toutes les formes sont réalisables. Le bois s’intègre à tous types de terrains. 

Le bois est, en outre, remarquable par sa solidité. Il se prête à n’importe quel assemblage pour optimiser la qualité et la durabilité du rendu. Contrairement aux idées reçues, le bois est fortement résistant au feu. Grâce aux nouvelles technicités, le bois donne un résultat efficace concernant l’isolation thermique. 

Opter pour une extension en bois permet d’agrandir l’espace, elle garantit également l’esthétique extérieure ou intérieure d’un domaine. La mise en place d’une véranda en bois, par exemple, procure un espace de détente en plus dans un jardin. De plus, le cadre s’adapte de manière parfaite à la végétation.

D’un autre côté, le projet répond au concept écologique. Lors de l’étape de la transformation, le bois dépense moins d’énergie comparée à d’autres matériaux. Ce qui permet de participer à la lutte contre l’effet de serre. L’utilisation du bois est aussi une façon de pérenniser la filière forêt-bois.

Quelles essences choisir pour une extension en bois ?

Pendant les travaux d’extension, le bois peut être utilisé pour le montage de l’ossature. Sur le chantier, il peut aussi servir pour la conception d’un bardage. Vous avez le choix entre plusieurs essences pour réussir votre projet. Le douglas, l’épicéa et le mélèze comptent parmi les essences les plus classiques. 

  • En ce qui concerne l’agrandissement de maison, l’épicéa reste incontournable. Ce type d’essence est très indiqué dans la fabrication d’ossature en bois. Grâce à sa robustesse, l’épicéa est utilisé pour la création de toute une structure. Toutefois, il est sensible à l’humidité. Il convient de s’en servir, uniquement, pour les réalisations intérieures comme les murs ossature bois ou bien le toit. 
  • Le mélèze est connu pour sa résistance au froid. Il est idéal pour la construction de bardage extérieur sur une veranda. Il ne nécessite pas d’entretien particulier et donne l’opportunité de procurer un rendu naturel et authentique.
  • Le douglas quant à lui plaît par sa polyvalence. Il s’utilise aussi bien pour l’ossature que pour le bardage. Il se distingue par son caractère imputrescible. Le douglas fait preuve d’une grande résistance face aux intempéries.

D’autres essences comme le chêne ou encore le red cedar sont également efficaces et sont prisées pendant un projet d’extension. Le chêne est très apprécié pour son esthétique, il est utilisé pour la fabrication de plancher et de toit plat. Le red cedar est excellent pour la création de bardage. Il dévoile une élégance particulière grâce à sa teinte un peu argentée. 

Quelles aides possibles pour une extension en bois ?

Procéder à une extension en bois est actuellement tendance. Elle améliore l’architecture d’un logis. Un grand nombre d’aides sont accessibles pour la réaliser. 

  • Vous pouvez vous tourner vers l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat ou ANAH afin d’alléger le montant de votre projet d’agrandissement. Cet organisme vous aide à financer une partie de votre budget dans le domaine des économies d’énergie. Il propose une subvention dans la mise en place de travaux d’isolation et de traitement l’insalubrité. 
  • Certaines banques peuvent aussi proposer des offres de crédit intéressantes dans le but de vous aider à entreprendre une extension en bois. Différents dispositifs sont mis en place par les banquiers pour faciliter la réalisation d’un tel projet.
  • Le prêt à taux zéro peut être une solution, à condition de répondre à des conditions imposées par le créditeur. Les travaux doivent concerner votre résidence principale. D’un autre côté, le coût du projet doit dépasser 25 % du montant total de la construction extension de la maison. 
  • Des dispositifs fiscaux tels que le crédit d’impôt sont possibles. Pour être éligible, il faut que les travaux améliorent la performance énergétique de votre habitation. 

Une extension en bois : à quel prix ?

Il est difficile de procurer une fourchette de prix sur un projet extension en bois. Le tarif dépend de plusieurs critères. En général, ce projet est évalué à environ entre 800 € et 2900 € le mètre carré. 

Le tarif d’un agrandissement maison à ossature en bois dépend premièrement de la nature du bâti existant. Le résultat doit s’adapter à la structure et au décor déjà existants. S’il s’agit d’une maison de plain-pied, plusieurs options s’offrent à vous pour élargir votre espace. Une extension maison en surélévation est une possibilité. Un prolongement de la façade peut aussi se réaliser. Dans la cadre de l’agrandissement dans une maison en étage, l’aménagement des combles peut être entrepris pour gagner plus de place. 

D’autres conditions peuvent aussi influencer sur le prix extension. Ainsi, le choix sur les matériaux peut faire varier le prix agrandissement maison. La nature du terrain est aussi un facteur de changement concernant les frais. De plus, une diversité de finitions peut s’établir suivant le goût de chacun impliquant des tarifs différents. 

Quel type d’autorisations requis pour une extension en bois ?

Dans la préparation de travaux d’extension ossature bois, le permis de construire est nécessaire si la surface dépasse les 20 m2 (40 m2 en zone U du PLU). Pour cela, le formulaire de demande cerfa 13406 est à retirer auprès de la mairie. Ce document est également disponible sur le site de la commune. 

Au cas où l’agrandissement serait à effectuer sur une emprise au sol inférieure ou égale à 20 m2 (40 m2 en zone U du PLU), les travaux sont alors soumis à une déclaration préalable. Ces conditions peuvent changer en fonction des régions où est localisé le futur agrandissement. Pour le cas d’une déclaration préalable de travaux, des formules sont à remplir auprès de la mairie. Votre dossier doit également être complété par d’autres documents. Une fois que tout est réuni, l’ensemble doit être présenté en 2 exemplaires.  Pour ces deux dossiers, l'équipe de Permettez-moi-de-construire vous propose toute son expertise pour l'obtention de l'accord. Débarrassez-vous de la paperasse au plus vite !

Gestion complète de votre procédure de
permis de construire ou
déclaration de travaux

100% en ligne, partout en France
et pour tous vos projets

Étude de
l'urbanisme

Production
des plans

Suivi en ligne
de la procédure

Accordé
ou remboursé

arrow-light
Permettez-moi de Construire facilite vos démarches d'urbanisme
arrow-light
J'obtiens un devis en ligne
en quelques minutes
ou